Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

SÉMINAIRE À SÈTE POUR LES AUDITEURS DES S2M

Les auditeurs de la 1ère session maritime méditerranéenne se sont retrouvés le 1er février 2023 à Sète pour un séminaire consacré à la gestion des ressources marines. La journée a débuté à la mairie où monsieur François Commeinhes, maire de Sète, président de Sète agglopôle Méditerranée et vice-président du Syndicat mixte du bassin de Thau, a détaillé les enjeux maritimes économiques, touristiques et environnementaux de sa ville et de l’agglomération de communes. Sète est un pôle d’attractivité et de développement maritime avec une vraie stratégique qui se traduit par un pacte de croissante bleu pertinent tourné vers le numérique et la transition écologique.

Les auditeurs ont été reçus à la mairie de Sète

Monsieur Bernard Wendling, directeur général de l’organisation de producteurs SATHOAN et de la société coopérative maritime des pêcheurs de Sète Mole a ensuite expliqué comment, grâce à une gestion raisonnée, les pêcheurs de thons, sardines et anchois de Sète, plus important port de pêche français de la Méditerranée française, exploitent de façon durable la ressource. Les auditeurs ont ensuite visité le thonier senneur Orion Sea Star. Les explications passionnées de son capitaine et de son équipage ont permis aux auditeurs d’appréhender les enjeux de cette pêche hauturière et de bien mesurer les techniques avancées mises en œuvre une pêche désormais durable.

La deuxième journée du séminaire a été consacrée à la présentation du port de Sète, 2ème port maritime de Méditerranée et 2ème port décentralisé de France, par Olivier Carmes, son directeur général. Ce port, en forte croissance, couvre non seulement des activités passagers et commerciales très diversifiées mais a aussi en charge les importantes activités de pêche et de plaisance de ce bassin. Cette visite a été une excellente introduction à l’importance d’une stratégie portuaire de qualité en faveur de l’accompagnement des trafics émergents, des nouveaux besoins des politiques publiques et du nécessaire interface entre la mer et la terre. Les auditeurs ont été aussi très intéressés par la stratégie ambitieuse dans le domaine de l’environnement de ce port qui constitue désormais une référence reconnue.

La visite de la station IFREMER sous la conduite de sa directrice, madame Maria Ruyssen, a conclu la journée. Les auditeurs ont pu mesurer la connaissance fine de l’IFREMER des stocks de poissons et des impacts des changements climatiques comme de la pêche sur les différentes espèces marines. Cette expertise est indispensable pour éclairer les pouvoirs publics et orienter les choix politiques.

Le deuxième jour de séminaire, les auditeurs ont pu bénéficier d’une présentation du Parlement de la mer d’Occitanie par Monsieur Patrick Toustou, vice-président et représentant de monsieur Didier Cotorniou, Président de cette instance et par madame Marie Tchakerian, directrice de la mer de la région Occitanie. Créé en 2013, il s’agit du premier Parlement de la mer mis en place par une région. En réunissant tous les acteurs en lien avec la mer, ce Parlement crée une communauté d’intérêts et permet l’émergence de débats qui, au final, a fait converger les points de vue. C’est ce travail de concertation qui a permis de faire avancer des projets majeurs comme les parcs éoliens ou la lutte contre la pollution des plastiques en mer.

Parlement de la mer d’Occitanie

L’après-midi a été consacrée à la présentation du Comité Régional de Conchyliculture de Méditerranée (CRCM) par Fabrice Grillon-Gaborit, responsable de sa stratégie. Ce comité représente les professionnels de la conchyliculture de tous les bassins de production de Méditerranée, depuis Leucate jusqu’en Corse. Cette présentation a permis de faire un point précis sur la stratégie de cette filière pour faire face aux importants enjeux liés au changement climatique et aux nouveaux enjeux environnementaux. Conduisant des activités de recherche innovantes, le CRCM permet d’accroitre la compétitivité de la production conchylicole de Méditerranée sur le marché national. Enfin, il veille au respect des réglementations environnementales des activités limitrophes afin de protéger et d’améliorer la qualité des eaux et de garantir une sécurité de consommation maximale.

La dernière matinée du séminaire s’est déroulée à Agde où les auditeurs ont découvert l’aire marine protégée (AMP) de la côte agathoise qui leur a été présentée par Sylvain Blouet et Melissa Trougan. Ils ont en particulier pu comprendre le rôle majeur des AMP pour la connaissance des écosystèmes marins grâce aux suivis biologiques réalisés. Ils ont également pu apprécier leur action pour la restauration des habitats et des espèces. Ils ont enfin été très impressionnés par le dynamisme de l’équipe de l’AMP de la côte agathoise qui a su mettre en œuvre des solutions innovantes et pragmatiques pour concilier préservation de la biodiversité et pratique raisonnée des divers usagers de la mer.

Partager sur les réseaux sociaux

Rejoignez-nous

La newsletter FMES

Déposez votre mail pour vous abonner à notre newsletter mensuelle
et autres mailings (conférences, formations, etc.)

La newsletter FMES

Déposez votre mail pour vous abonner à notre newsletter mensuelle
et autres mailings (conférences, formations, etc.)