Rencontres Stratégiques de la Méditerranée à Toulon: prendre le temps de réfléchir sur le monde

Retrouvez l’article de Pierre-Louis Pagès paru dans Var Matin le 5 février 2022.

Pascal Ausseur présente les premières Rencontres Stratégiques de la Méditerranée (RSMed). Un événement pour mieux comprendre les enjeux stratégiques dans le bassin méditerranéen.

Mais contrairement aux autres événements géopolitiques de ce genre, qui se résument trop souvent à des rendez-vous entre “sachants”, le directeur de la FMES souhaite diffuser le plus largement possible l’information qui naîtra de ces échanges où “l’on va frotter les neurones.” Vers les décideurs politiques et économiques bien sûr. Mais aussi et surtout vers le grand public. “Dans les démocraties, l’information est clé. Or, dans les sociétés de plus en plus numérisées qui sont les nôtres, on constate un déficit d’informations objectives,” dénonce Pascal Ausseur. En souhaitant combler ce déficit, la FMES se donne en quelque sorte une mission de “service public.”

L’autre credo de Pascal Ausseur, c’est de prendre le temps de la réflexion. “Aujourd’hui, plus personne n’a de temps. Pas même nos dirigeants. Aucun d’entre eux ne s’accorde deux heures sans un ordinateur ou un téléphone. Un Think-Tank comme la FMES doit se donner du temps”. Un éloge de la lenteur, presqu’un luxe nécessaire au vu des questions qui seront abordées lors de ces rencontres stratégiques.

Une gratuité assumée

Le risque de guerre aux portes de l’Europe, la politique de la Chine au Moyen-Orient, les flux migratoires, le réchauffement climatique, le rôle des États-Unis moins présents en Méditerranée, les ambitions de la Turquie, nouvelle puissance régionale… Réparties en trois grandes thématiques – les défis sécuritaires transverses, les recompositions géopolitiques, les conflits et ruptures technologiques -, les neuf tables-rondes programmées sur les deux jours ne manqueront pas de sujets. “Les vrais problèmes n’ont pas d’idéologie. Ce qu’on souhaite, c’est poser les problèmes sur la table et les analyser calmement, dépassionner les débats. Ce n’est pas en mentant, en étant dans le déni qu’on les réglera. La bataille des idées est essentielle pour”, glisse Pascal Ausseur.

Outre ces tables-rondes, des grands témoins seront aussi appelés à s’exprimer. Aucun nom n’est pour le moment arrêté, même si Pascal Ausseur évoque avec envie l’académicien franco-libanais Amin Maalouf. Ces premières Rencontres stratégiques de la Méditerranée, organisées en partenariat avec la Fondation pour la recherche stratégique, se tiendront au palais Neptune de Toulon et seront gratuites. “Un choix délibéré, assumé pour sensibiliser le plus grand nombre à ces questions auxquelles on devrait tous s’intéresser”.

Sommaire