Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

ONE OCEAN SUMMIT – EN HAUTE MER, PÉKIN A UN PEU TROP LA PÊCHE

Retrouvez l’article de Léa Masseguin paru dans Libération le 9 février 2022.

Profitant d’un cadre juridique fragmenté et d’importantes subventions des autorités, la flotte chinoise, qui est la plus puissante au monde, contribue à la perte de biodiversité et à l’épuisement des stocks.

«Les bateaux-usines chinois sont désormais sur toutes les mers du globe, explique Pascal Ausseur, directeur général de la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques. Or les poissons ne connaissent pas de frontières.»

Partager sur les réseaux sociaux

Rejoignez-nous

La newsletter FMES

Déposez votre mail pour vous abonner à notre newsletter mensuelle
et autres mailings (conférences, formations, etc.)

La newsletter FMES

Déposez votre mail pour vous abonner à notre newsletter mensuelle
et autres mailings (conférences, formations, etc.)