Journée d’études de l’OS2MO à l’EALAT

Dans un contexte de “creux” de la crise sanitaire, cette journée était l’occasion de redonner un dynamisme à des échanges restés malgré tout fructueux, bien que virtuels, entre les chercheurs et experts des différents groupes de travail. 

Le contexte sanitaire nous a contraint de limiter la présence de chercheurs à 25 personnes, ce qui n’a pas empêché de consolider certains échanges. 

Après un mot d’accueil du directeur général de l’institut FMES, l’amiral (2s) Pascal Ausseur, puis une brève présentation de l’EALAT par le Commandant de l’École, le général Bouillaud, les groupes d’études se sont retrouvés pour effectuer l’état des lieux de leurs travaux en cours. 

Ensuite, une fois les restitutions des travaux réalisés, les militaires de l’EALAT nous ont offert un aperçu de leurs actions (RETEX Barkhane, visite de leur centre de formation et présentation de leur flotte). Cette journée a ainsi permis d’atteindre l’objectif de pluridisciplinarité recherché par l’Observatoire et d’encourager les échanges entre les mondes universitaires et militaires. 

Étaient représentés les groupes suivants : 

Thème 1 – Enjeux relatifs aux activités illicites en Méditerranée. 

Ce groupe propose d’aborder le thème autour de 5 sujets d’études distincts : 

  • Études transversales 
  1. Quelles sont les mesures nécessaires à la lutte contre les activités illicites en Méditerranée ? 
  1. Analyse des modes de planification maritime dans ce domaine. 
  • Études thématiques 
  1. La lutte contre le trafic d’armes et de technologies à double usage. 
  1. La lutte contre les rejets illicites d’objets (tels que le plastique). 
  1. La lutte contre le trafic d’êtres humains. 

Thème 2 – Les phénomènes de radicalité à travers l’expression sur les nouveaux médias 

Ici, deux grands sujets d’étude se détachent : 

  1. Décryptage des nouvelles formes d’expression de la radicalité sur le web ; 
  1. Étude du rôle de la diaspora dans l’expression de la radicalité  

Thème 3 – Le retour de la Russie en Méditerranée et mer Noire 

Ce thème, qui fait l’objet d’un financement spécifique de la DGRIS, compte aborder ce retour de la Russie en Méditerranée autour de 4 axes : 

  1. A travers une définition des discours collectifs ; 
  1. A travers une analyse des enjeux et des rivalités de pouvoir dans la mer Noire ; 
  1. A travers une analyse des enjeux énergétiques ; 
  1. A travers l’analyse de la stratégie militaire et navale russe. 

Thème 4 : Covid et géopolitique en Méditerranée 

Ce thème aspire à étudier les enjeux et les modalités de la reconfiguration des relations entre les pays du bassin méditerranéen, à la fois dans une temporalité courte et dans une perspective de temps long. 

Trois axes d’étude ont été identifiés : 

  1. Le choc de circulation généré par la crise sanitaire (mobilité, frontières, etc.) 
  1. L’impact direct de la crise sur les équilibres et déséquilibres. Notamment : quelles reconfigurations spatiales la crise a-t-elle mises en lumière ? 
  1. Les coopérations et confrontations internationales générées par la crise et la nécessaire gestion de la sortie de crise en Méditerranée. 

Ces différents thèmes d’étude restent ouverts aux contributions de nouveaux chercheurs et militaires, n’hésitez pas à postuler en nous adressant un email à s.sriri@fmes-france.org. 

Sommaire