Investiture Biden : un démarrage moins facile que prévu pour la nouvelle diplomatie américaine

Pierre Razoux est cité par Virginie Robert des Échos dans son article sur les difficultés et défis pour l’administration Biden qui entre en fonction.

« Changement de ton mais pas forcément d’objectifs. La Chine va rester la question centrale de la politique étrangère des États-Unis. Les débuts de la nouvelle administration seront plus compliqués que prévu en raison d’une image ternie de la démocratie américaine et de liens moins faciles à réparer qu’il n’y paraît avec les alliés. »

Sommaire