Contestation en Iran : «La pression ne cesse de monter dans la cocotte-minute»

Depuis le 16 septembre et la mort en détention d’une jeune femme arrêtée par la police des mœurs pour port du voile non conforme, le régime iranien répond aux manifestations par la répression sanglante. Jusqu’où peut mener cette révolte ?

Pierre Razoux, directeur académique de la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques (FMES), spécialiste du Moyen-Orient et coordinateur du numéro d’août de la revue Diplomatie, « Où va l’Iran ? », analyse les effets de la vague de contestation. Même si les communications se font rares avec les Iraniens depuis la coupure de WhatsApp mi-septembre.

Sommaire