Assises de l’économie de la mer – Marseille 3 et 4 Novembre 2015

Les onzièmes Assises de l’économie de la mer se sont tenues à Marseille les 3 et 4 novembre. Elles ont rassemblé plus de 1800 participants, ce qui constitue un nouveau record d’affluence, s’imposant à nouveau comme le grand rendez-vous du monde maritime français et traduisant l’énergie de l’économie de la mer à travers la diversité de ses activités. Organisées par le journal LE MARIN, en partenariat avec le Cluster maritime français (CMF) et avec le soutien d’OUEST FRANCE, des ECHOS et de l’institut français de la mer (IFM), ces Assises constituent l’occasion de faire s’exprimer l’ensemble des acteurs du monde maritime le point, avec ses résultats, ses doutes et ses espoirs.

Comme de coutume, c’est le président du CMF, Frédéric Moncany de Saint-Aignan qui a prononcé l’allocution d’ouverture, véritable discours sur l’état de l’économie maritime, appelée désormais également de nos jours « économie bleue ». Des inquiétudes et des impatiences se manifestent à l’égard des mesures destinées à favoriser la compétitivité des acteurs portuaires et du pavillon français (simplifications administratives). Plusieurs mesures du récent comité interministériel de la mer (CIMER) tenu le 22 octobre à Boulogne-sur-Mer et plusieurs dispositions de la proposition de loi déposée par le député (PS) Arnaud Leroy vont dans ce sens mais les dossiers avancent avec lenteur. Il en va de même pour le financement des investissements destinés aux infrastructures portuaires (canaux, voies ferrées), au renouvellement de la flotte de commerce et de celle de la pêche, à la recherche océanographique, à l’exploration des grands fonds marins et à la formation. Les attentes sont également fortes pour la création de nouveaux sites d’élevage marin, pour l’accélération du développement de l’énergie marine renouvelable (EMR). Après avoir rappelé la création de la Confédération du nautisme et de la plaisance pour mieux organiser ce secteur très important en France, Frédéric Moncany de Saint-Aignan a également appelé de ses vœux la mise en place d’une gouvernance de la mer fondée sur la définition d’une politique maritime encore plus interministérielle sous l’égide du secrétariat général de la mer (SGmer), placé sous l’autorité du Premier ministre.

Secrétaire d’Etat aux transports, à la mer et à la pêche, Monsieur Alain Vidalies a tenté de rassurer les participants sur la mise en œuvre rapide des décisions du CIMER. Il a rappelé la parution récente du décret du 27 octobre réorganisant le Conseil national de la mer et des littoraux. Un deuxième représentant du Gouvernement, Madame Annick Girardin, secrétaire d’Etat au Développement et à la Francophonie, a participé à la journée du 4 novembre.

Intervention de Paul GIACOBBI, président de l’Agence des aires marines protégées.

De nombreuses tables rondes et ateliers se sont tenus sur les deux journées, portant notamment sur les aspects climatiques liés à la mer dans la perspective de la réunion de la COP 21, sur le shipping, la plaisance, la « croissance bleue », les ruptures technologiques au service des industries maritimes, les énergies marines renouvelables (quelles perspectives et à quel prix ?), les conséquences de la baisse du prix du pétrole, la grande plaisance, la croisière comme nouveau relais de croissance pour les ports français ou encore la pêche côtière ou les nouvelles voies énergétiques pour l’outre-Mer. A noter aussi un sujet très en lien avec l’objet de la FMES les interventions de Monsieur Jean-Dominique Guliani, président de la formation Robert Schuman, et de l’Amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la marine, sur les enjeux géopolitiques actuels en Méditerranée, espace maritime plus que jamais en proie à des tensions politiques, diplomatiques, militaires et à des activités criminelles et illégales (narcotrafic, filières d’immigration clandestine, trafic d’armes). Face à ces menaces, l’Amiral Rogel a rappelé ses priorités : permanence de la surveillance, vigilance à l’égard des évolutions, action quand cela s’avère nécessaire.

Les prochaines Assises de l’économie de la mer se tiendront à La Rochelle les 8 et 9 novembre 2016.

 

Sommaire