Projet de Loi de finances 2019 : quid des armées ?

Le Président Emmanuel MACRON accompagné de la ministre des Armées Florence PARLY et le chef d’état-major des armées, à Istres en juillet 2017
Tous droits réservés

« Cet effort financier exceptionnel dans un contexte de redressement des finances publiques répond au besoin de transformation et d’adaptation des armées dans un environnement stratégique durablement instable et incertain, marqué par l’émergence de nouvelles formes et de nouveaux espaces de conflictualité. »

Le projet de Loi de finances 2019 explique le renforcement des moyens de l’armée. Présenté en Conseil des ministres lundi 24 septembre, le projet de loi de finances 2019 poursuit la transformation du modèle social et permet une baisse d’impôt de 6 milliards d’euros pour les ménages. Ce projet répond surtout aux priorités fixées par le Président de la République en matière de défense et d’armement.

En juin dernier, la Loi de programmation militaire (LPM) a été votée pour la période 2019-2025 et promettait une augmentation du budget de la Défense à hauteur de 1,7 milliard d’euros pour l’année 2019, pour atteindre 35,8 milliards d’euros, ce montant ne concernant pas les pensions militaires versées. Le projet de loi de finances 2019 répond sans surprise à la LPM qui prévoit un effort inédit de 198 milliards d’euros au profit des armées jusqu’en 2023 : le budget devrait augmenter de 1,7 milliards d’euros par an puis de 3 milliards par an à partir de 2023.

Ce financement exceptionnel répond à la promesse faite par le Président de la République de porter l’effort de défense à 2% du PIB en 2025. Il s’agit de combler les besoins immédiats des armées tout en préparant l’avenir en vue de réaliser l’Ambition 2030, prônée par le Président MACRON.

En sus d’un budget plus important, le projet de loi dote les armées de moyens plus importants. En 2019, 18 avions, 16 drones, 5 navires et 639 véhicules seront livrés aux forces françaises.

Cette confirmation de la LPM fait office d’un effort de rattrapage et émane alors que l’armée française est déployée sur plusieurs à travers le monde. Le coût des opérations extérieures est davantage pris en considération. En effet, alors qu’elles coûtent plus d’un milliard d’euros, 450 millions seulement étaient prévus pour les financer pour l’année 2017. Concernant l’année 2018, le montant atteint 650 millions.