La première session nationale de l’IHEDN « Enjeux et stratégies maritimes » à Toulon les 13 et 14 mai 2016 pour son sixième séminaire de formation

Déjà reçus à Toulon en janvier dernier par le préfet maritime pour découvrir les grands enjeux stratégiques de la zone maritime Méditerranée et l’action conduite en mer par l’Etat, les auditeurs sont revenus sur la rade pour y découvrir les grands défis liés à ce haut lieu de l’économie et du patrimoine maritimes français. Ils ont été accueillis au nom d’Hubert Falco par M. Robert Cavanna, 1er adjoint au maire et président du syndicat mixte Ports-Toulon-Provence, qui leur a présenté les grands projets de développement maritime de la communauté d’agglomération. Un tour de rade en bateau leur a permis de voir concrètement les sites concernés en bénéficiant des explications de M. Rémy Cassan-Barnel, directeur général du syndicat mixte Ports-Toulon-Provence, et de M. Jean Pédinielli son adjoint. Lors d’une escale au chantier IMS 700 installé à Saint-Mandrier, son directeur, M. Denis Pellegrino, a présenté aux auditeurs ce nouveau chantier spécialisé dans la réparation et la refonte des navires de grande plaisance. Ils ont ensuite accosté à La Seyne-sur-Mer ou M. Frédéric Exertier, directeur du site d’Orange Marine a présenté ses installations et les grands enjeux liés aux câbles sous-marins qui représentent 90% des communications intercontinentales.

La veille, les auditeurs avaient été accueillis par DCNS sur leur nouveau site du technopôle de la mer d’Ollioules. M. Andreas Loewenstein, directeur de la stratégie du groupe, avait fait le déplacement pour présenter les grands défis d’un acteur régalien impliqué dans la dissuasion nucléaire de la France, mais également confronté à la concurrence internationale. Deux tables rondes impliquant la DGA, DCNS, THALES, MBDA et le bureau MAURIC ont permis de faire le point sur les innovations, les technologies et la R&D du domaine naval. Une visite des plates-formes dédiées à la détection sous-marine, aux nouvelles frégates de type FREMM et à la réalité virtuelle a montré très concrètement aux auditeurs le très haut niveau de technologie et de compétence requis par la construction d’un navire de combat. Les enjeux culturels de nos espaces maritimes n’ont pas été oubliés grâce à une conférence de M. Frédéric Leroy, adjoint au directeur du département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) du ministère de la culture, organisme qui célèbre en 2016 son cinquantième anniversaire.

Rappelons que la FMES est partenaire de l’IHEDN en lui apportant son expertise maritime pour cette session nationale « Enjeux et stratégies maritimes ».

Visite du chantier IMS

Visite du chantier IMS

Sommaire