Crise alimentaire : les quatre scénarios pour débloquer les ports ukrainiens

Retrouvez l’analyse de Pascal Ausseur dans le numéro de l’Express du 10 avril 2022.

Le tarissement des exportations de céréales ukrainiennes menace de famine de nombreux pays. Mais relancer le transport maritime s’annonce complexe.

Une photographie du port d’Odessa, le plus grand d’Ukraine, le 1er août 2018, Sputnik via AFP

“Un porte-conteneurs peut par exemple transporter jusqu’à 23 000 conteneurs, ce qui par la route représente environ 23 000 camions, note l’ancien amiral Pascal Ausseur, aujourd’hui directeur général de la Fondation Méditerranéenne d’Etudes Stratégiques (FMES). Même si elle peut permettre de petits gains, la voie terrestre ne pourra donc jamais remplacer les acheminements maritimes.”

Sommaire