Médias

Russian-Iranian relations deciphered by Pierre Razoux for The Moscow Times

“It was definitely an important event that could give a new impetus to Russia-Iran relations,” Safarov said.

Pierre Razoux, a regional analyst and academic director at the Mediterranean Foundation of Strategic Studies (FMES) think tank, echoed Safarov’s comments.

“As chairman of the Iranian Parliament and putative candidate in the June 2021 presidential election, it is a way for Ghalibaf to strengthen his international posture,” Razoux said […] Read more

Décryptage du rapport Montaigne “Repenser la défense face aux crises du XXIe siècle” par le GCA (2s) Patrick Lefebvre

Interviewé par Mélanie Benard-Crozat, rédactrice en chef de S&D magasine, pour l’émission La parole est à vous, le général de corps aérien (2s) Patrick Lefebvre nous livre son analyse du rapport Montaigne délivré en février 2021 sur le thème : “Repenser la défense face aux crises du 21e siècle”.

Le général de corps aérien (2s) Patrick Lefebvre répond à Mélanie Benard-Crozat, rédactrice en chef de S&D Magasine

Dans un monde qui change, où la conflictualité évolue et se durcit, il est nécessaire de montrer que la France et l’Europe sont capables d’y faire face. Cela se traduit par un entrainement constant des forces armées, mais également par une mise à niveau sur les outils qui auront leur importance dans les conflits de demain, notamment le numérique. Ce dernier est présenté comme un véritable game changer par le général, dans la mesure où il est amené à conditionner l’avantage opérationnel des puissances.

Ces ambitions nécessitent, comme le souligne le rapport, des investissements importants. Selon le GCA (2s) Patrick Lefebvre, la crise sanitaire actuelle ne doit pas être vue comme un frein à ces investissements, mais il souligne au contraire l’importance du plan de relance et du soutien à apporter au secteur de l’innovation, dans une logique de “patience stratégique” qui permettra à la France et à l’Europe de “tenir leur place dans le concert des nations”.

Le départ en Méditerranée orientale du Charles de Gaulle : décryptage de ses moyens d’action et de ses missions

Retrouvez l’interview du vice-amiral d’escadre (2s) Pascal Ausseur pour l’émission Mare Nostrum de Jérome Susini au sujet du départ en mission du groupe aéronaval (GAN) dont la pièce maitresse est le Charles de Gaulle.

Episode 1 – Mare Latinu : Il était en exercice à Ajaccio. Le Charles de Gaulle part en mission contre Daech en Méditerranée.

Dans ce premier épisode, écoutez le décryptage synthétique du rôle et des missions militaires et diplomatiques du GAN.

Episode 2 – Mare Latinu : Une qualification de ses pilotes en Corse, Le Charles de Gaulle part sous bonne escorte.

Ce second épisode présente les nombreux moyens d’action présents au sein du groupe aéronaval pour mener à bien ses missions.

Investiture Biden : un démarrage moins facile que prévu pour la nouvelle diplomatie américaine

Pierre Razoux est cité par Virginie Robert des Échos dans son article sur les difficultés et défis pour l’administration Biden qui entre en fonction.

« Changement de ton mais pas forcément d’objectifs. La Chine va rester la question centrale de la politique étrangère des États-Unis. Les débuts de la nouvelle administration seront plus compliqués que prévu en raison d’une image ternie de la démocratie américaine et de liens moins faciles à réparer qu’il n’y paraît avec les alliés. »

Dans le Golfe, une réconciliation dictée par la raison

Pierre Razoux est interviewé par Anne-Bénédicte Hoffner du journal La Croix qui se penche dans cet article sur le rapprochement vraisemblable entre le Qatar et les autres monarchies du Golfe.

« Depuis l’élection de Joe Biden à la Maison-Blanche, l’Arabie saoudite et surtout les Émirats arabes unis, principaux artisans du blocus contre Doha, ont conscience qu’il leur faut soigner leur crédibilité vis- à-vis de leur allié américain. »

Le Spectacle du Monde – n°634

Avec Tom Tugendhat, Agnès Boschet, Son Excellence François Chih-Chung Wu, Pascal Ausseur, Franck DeCloquement, Olivier de Maison Rouge et Jean Philippe Montias

Dossier coordonné par Antoine Colonna

Xi Jinping va-t-il trop vite ? Va-t-il trop loin ? C’est la question qui est devenue inévitable avec la crise de la Covid-19, dans laquelle la responsabilité de la Chine a alimenté bien des polémiques. Tant et si bien que le combat déclenché par Donald Trump, seul contre Pékin pour préserver la domination américaine, a été, dans une certaine mesure, rejoint par les autres Occidentaux. Il est justifié par les situations particulières de Hong-Kong et des Ouïghours. Les Anglo-saxons d’abord, puis l’Europe et la France ont commencé à renoncer à l’idée que la loi du marché viendrait à bout de l’autoritarisme chinois. Ils ont aussi commencé à comprendre à quel point nous sommes devenus dépendants de l’“usine-monde”, que ce soit pour de simples masques de protection ou des avancées technologiques comme la 5G. Une dépendance structurelle qui pèse de plus en plus sur nos souverainetés et peut nous empêcher de nous opposer aux appétits manifestes de l’Empereur rouge. Vue de France, la Chine n’a pas le monopole des dangers qui pèsent sur notre indépendance, les technologies chinoises sont, pour l’instant, nettement moins omniprésentes et intrusives que celles de l’Amérique. Mais son déploiement militaire en Asie-Pacifique, ses investissements massifs partout en Europe, la structuration de la dette africaine, sont autant de dossiers sur lesquels nous devons nous montrer plus attentifs.

Lire l’interview de Pascal Ausseur dans ce numéro

La Revue des Revues du 12/12/2020

Pierre Razoux, directeur académique et de la recherche de l’institut FMES, et Serge Sur, rédacteur en chef de la revue Questions Internationales, sont interviewés par Brice de Villers sur Fréquence Protestante. Dans cet entretien, ils tentent de nous éclairer sur la complexité de la conflictualité au Moyen-Orient, dans leur dimension aussi bien historique que politique et internationale.

Rencontre avec Pascal Ausseur – Var Azur

Source: Var Azur

Aujourd’hui 14 octobre, l’institut FMES, think tank méditerranéen spécialisé dans les domaines de la réflexion sur les enjeux méditerranéens, moyen-orientaux et maritimes, et également depuis peu expert en soutien à l’économie de défense et duale en région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, fête ses 30ans. Nous verrons les enjeux stratégiques, cœur des actions de l’institut FMES, avec les travaux qu’il initie en réflexion stratégique.