port

MARITIME – STRATEGIE MARITIME – 2013 05 – Stratégie nationale de relance portuaire – Ministère de l’écologie et du développement durable

Avec la stratégie de relance portuaire, l’État affirme son ambition de donner à la France une place de premier rang dans le commerce international comme point d’entrée ou hub de l’Europe et de contribuer au développement industriel et économique du pays.

Après une période d’instabilité, liée à la mise en oeuvre de la réforme portuaire de 2008, la fiabilité des places portuaires françaises est retrouvée. Les grands ports maritimes ont, aujourd’hui, les moyens d’être compétitifs vis-à-vis des autres ports leaders européens. Ils ont gagné en productivité et donnent aujourd’hui une meilleure image auprès des armateurs. Les trafics conteneurisés sont en hausse avec une croissance annuelle de 5 % en 2012…

MARITIME – PORTS – 2017 01 – Rivalités portuaires Maurice, La réunion – ISEMAR N°186

Éloignées de 700 km de Madagascar et de 2 000 km de l’Afrique orientale, les Mascareignes au Sud-Ouest de l’océan Indien sont constituées de la Réunion, Maurice et de ses dépendances. Si Maurice est une ancienne colonie anglaise qui a obtenu son indépendance en 1968, La Réunion est un département français d’Outre-mer et donc toujours reliée à la métropole. Pour les deux territoires insulaires, le port est la porte d’entrée principale des marchandises. Pour Port Réunion comme pour Port-Louis à Maurice, 99% des importations et des exportations transitent via le port…

MARITIME – PORTS – 2016 12 – Dynamique portuaire le Havre et Rouen – ISEMAR N°185

Les deux grands ports de la Seine constituent ensemble la principale façade portuaire française (91 Mt, 40 000 emplois). Leur rôle est fondamental pour les flux conteneurisés, le pétrole et les produits agricoles. Néanmoins, si l’emprise du Havre sur le Bassin parisien et le Centre Ouest de la France est forte, la concurrence est dure sur les régions plus éloignées des Hauts de France et du Grand Est. De même pour les grains, Rouen doit rester le port privilégié d’une grande partie des exportations françaises…

MARITIME – PORTS – 2015 – Rapport annuel port MARSEILLE FOS

En 2015, la croissance a bénéficié à toutes les filières du port, à Marseille comme à Fos. L’objectif ambitieux de trafic est atteint avec près de 82 millions de tonnes et une progression de plus de 4 %. Une satisfaction d’autant plus encourageante que Marseille Fos progresse cette année plus que la moyenne des ports européens ou français…

MARITIME – PORTS – 2014 11 – Les métropoles martimes en Europe – ISEMAR N°169

La mer est une dimension fondamentale de l’histoire européenne, car depuis trois millénaires l’exploitation des richesses de la mer et les échanges nourrissent l’économie, la vie sociale, l’identité et le patrimoine des régions côtières. Depuis le XIXe siècle, l’industrialisation de la production des navires, du traitement des produits de la mer et des activités portuaires ont bouleversé les cités maritimes avec souvent des cycles de vie faits de croissance, de déclin ou de refondation. Aujourd’hui encore, les mutations de la logistique et les enjeux énergétiques apportent des changements importants…

Transport maritime- 2015 03 – CMA CGM Fleuron français – ISEMAR N°173

La France est l’une des principales économies européennes et pèse à l’échelle de la planète. L’économie moderne évolue désormais à un niveau global et dans chaque pays quelques entreprises se hissent au statut de géants mondiaux. Notre pays, n’en manque pas dans l’énergie, l’automobile, l’agroalimentaire, mais aussi les transports. Pour le maritime, il s’agit de la place éminente de CMA CGM, numéro 3 du transport conteneurisé…

Transport maritime – 2017 02 – Analyse des grandes mutations – ISEMAR N°187

Depuis sa création en 1997, l’ISEMAR observe les industries maritimes. À l’occasion de ce vingtième anniversaire, c’est l’occasion d’un retour en arrière sur l’évolution récente du transport maritime. Les échanges internationaux ont bien changé depuis la fin du XXème siècle pour entrer dans l’ère de la globalisation et non sans à-coups (crises, reprises). Le transport maritime et les ports n’ont cessé de changer, car au-delà des questions de marché c’est le mouvement perpétuel de l’évolution des navires, des ports et des acteurs. Tour d’horizon…

Union Européenne – 2013 06 – Interrogation sur l’économie portuaire – ISEMAR N°156

L’économie portuaire est toujours placée sous une double contrainte. La première concerne une industrie maritime en mutation permanente qui oblige à s’adapter à un rythme rapide d’évolution pour suivre les changements technologiques, d’organisation et de vie des entreprises. Sans compter la pression environnementale, devenue un paramètre à part entière de la vie portuaire. La seconde contrainte concerne l’économie elle-même. Le tissu industriel et commercial en relation avec le port, qu’il soit proche ou éloigné, évolue au rythme de l’économie générale dans un cycle alterné de croissance et de crise…

Outre-mer – 2016 05 – Outre-Mer, ports et connectivités – ISEMAR N°180

La mondialisation incite les ports à moderniser leurs infrastructures portuaires (agrandissement des quais, des chenaux, des capacités foncières, de nouveaux portiques). Dans le même temps, les ports craignent une obsolescence ou une inadaptation de ces investissements du fait de ce système mondialisé, instable et prêt à rebattre les cartes du jeu du commerce maritime à tout moment. Les impacts liés à la globalisation sont d’autant plus prégnants dans les DOM/COM où l’économie dépend des importations de produits manufacturés et de matières premières transportés par voie maritime…

Méditerranée – 2014 03 – Méditerranée sous le regard de la conteneurisation – ISEMAR N°163

Lieu d’éclatement idéal entre Europe, Afrique et Moyen-Orient, la Méditerranée retrouve une place de centre du monde grâce à la consolidation de sa position sur les marchés conteneurisés. Sur les points de passage obligés, Suez, Gibraltar et Bosphore, les trafics conteneurisés prennent leur envol pendant que la concurrence est rude sur le reste du bassin. Ainsi, les ports méditerranéens se modernisent et s’internationalisent au rythme de l’extension des terminaux à conteneur. Ce mouvement est à peine ébranlé par la crise et les soubresauts politiques qui n’épargnent pourtant pas les économies méditerranéennes…