immigration clandestine

MARITIME – UNION EUROPEENNE – 2014 12- Le défi maritime – CESM Etudes marines N° 7

Pour paraphraser Raymond Aron, personne d’intelligent et honnête ne peut nier, aujourd’hui, que « globalisation » se traduit essentiellement par « maritimisation ». Mais, au-delà du concept, saisir toutes les particularités de cette notion complexe demande approfondissements et réflexions. C’est le rôle du Centre d’études stratégiques de la Marine (CESM) d’aider à cet effort. Entrer dans cette démarche fait atteindre, rapidement, des dimensions extrêmes quel que soit le sujet abordé : faiblesses dans la connaissance du milieu maritime d’un côté, croissance économique mesurable par des flux énormes, un gigantisme spectaculaire, sans compter ce qui reste à venir – ressources minérales des grands fonds… – au potentiel certain mais aux limites encore floues. Les niveaux atteints sont tels que, pour la maîtrise de ces facteurs, seule une puissance importante peut apporter des débuts de réponse sérieuse : l’Union européenne devient alors un acteur intéressant voire, pour la France, incontournable, et pourtant encore si discret…