guerre de l’information

« La diplomatie publique américaine et la désinformation russe : un retour des guerres de l’information ? »

Depuis l’élection présidentielle de 2016, le contexte politique américain est marqué par la défiance vis-à-vis de ce qui est présenté comme de nouvelles stratégies d’influence russes. Les décideurs civils et militaires s’interrogent sur leurs capacités de riposte et envisagent de restaurer des dispositifs de guerre froide. Le département d’État étant affaibli, de facto l’appareil de diplomatie publique de l’ère Trump est fortement militarisé, et les stratégies de riposte en matière de désinformation se heurtent à quatre écueils principaux : le déséquilibre des outils employés, le manque de coordination des stratégies retenues par les différents acteurs poursuivant un même objectif, la capacité à évaluer leur impact sur les publics ciblés, et le contrôle de la communication du président. Cette note vise à clarifier les termes du débat et à mettre en perspective les stratégies américaines en matière de lutte contre la désinformation en tirant les leçons de l’expérience de guerre froide.

Vers le site de l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire ⇒

Afrique – 2014 05 25 – « Défense et sécurité en Afrique : quel couple ? », par Jean-Jacques Konadje – Diploweb.com

Continent à la fois riche et appauvri, l’Afrique se définit la plupart du temps par son contraste saisissant. Qualifiée souvent de « scandale géologique », le berceau de l’humanité semble subir la malédiction de ses matières premières et de ses ressources minières. Et pour cause, depuis les indépendances, le continent n’a cessé d’être le théâtre de guerres et de crises qui ont jalonné son histoire et porté régulièrement un frein à son développement…