décennie noire

Algérie – 2016 03 03 – Terrorisme et Libye, l’Algérie en première ligne – Le Point Afrique

L’Algérie fait face à plusieurs défis sécuritaires intenses. D’abord, sur son flanc est, empêcher la Libye de devenir un « Libyenistan », selon l’expression du Premier ministre Abdelmalek Sellal, tout en surveillant d’un œil attentif les turbulences du voisin tunisien dont la révolution dite de Jasmin n’en finit pas de faner. Sur le plan interne se profile désormais une crise économique et sociale alors que le prix du baril est tombé à un niveau si bas qu’il ne permet plus à l’État de continuer à acheter, à grands coups de subventions, la déjà très relative paix sociale. Akram Kharief, journaliste spécialisé dans les questions de sécurité et animateur du très bien renseigné site Secretdifa3.net, analyse pour Le Point Afrique les enjeux sécuritaires que connaît l’Algérie.

Algérie – 2011 01 28 – Pourquoi l’Algérie ne sera jamais la Tunisie, par M. Malatarese – El Watan

« Alors que le modèle sécuritaire tunisien était vertical, inféodé au seul maintien du clan Ben Ali, structuré autour du ministère de l’Intérieur, de la police et des services secrets, en Algérie, le maillage sécuritaire est beaucoup plus horizontal, analyse un politologue algérien. La puissance est aussi bien distribuée entre armée, services de renseignements et Présidence. » Le pouvoir a développé avec l’armée (services de renseignements et armée de troupe) une relation beaucoup plus complexe que le régime tunisien, donnant naissance à une forme de pouvoir politique que Bassma Kodmani, directrice du think tank Arab Reform Initiative, appelle « sécuritocratie ». « Mais chez nous, la légitimité de l’armée n’est pas la même », nuance le politologue. …