changement climatique

Assemblée parlementaire de l’OTAN – Rapport annuel 2017

L’année 2017 aura été marquée à la fois par des nouvelles turbulences sur la scène politique mondiale et par l’apparition de nouveaux défis ayant affecté la vie quotidienne d’une grande majorité des citoyens européens et nord-américains.

Alors que l’Alliance transatlantique s’efforce de relever tous ces défis, les parlementaires des pays de l’OTAN doivent comprendre les différents rôles joués par l’Alliance et être préparés au mieux à leurs responsabilités nationales. En effet, les parlementaires votent les budgets de la défense, partagent la responsabilité de l’envoi de troupes dans des zones à risque et doivent rendre compte de leurs décisions devant leurs concitoyens.
Le premier rapport annuel de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN souligne, par des exemples concrets, la manière dont l’Assemblée aide ses membres à réfléchir posément et à gérer les urgences actuelles et les dangers potentiels à venir.

« L’AP-OTAN accomplit ainsi un travail qui a toute son importance, puisqu’elle contribue à rendre plus transparentes l’OTAN et ses politiques aux yeux des populations. Ce rapport annuel accentue davantage la transparence de notre propre Assemblée », écrit Paolo Alli, président de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN. « J’espère qu’il aidera les citoyens à mieux comprendre l’importance de notre travail et la contribution de notre Assemblée et de l’OTAN à notre sécurité, aujourd’hui comme demain ».

Le rapport annuel 2017 se concentre sur les activités de l’Assemblée dans les domaines suivants :

  • Menées déstabilisatrices de la Russie dans le monde
  • Instabilité dans le voisinage méridional de l’OTAN
  • L’adaptation de l’OTAN
  • Le lien transatlantique, le partage des charges et les nouvelles priorités des États‑Unis concernant l’OTAN
  • Élargir le réseau de partenaires de l’Assemblée
  • Les risques et les opportunités inhérents à la technologie
  • Changement climatique et sécurité
  • Le Grand Nord
  • Les Balkans occidentaux
  • L’Afghanistan
  • Renforcer le rôle des femmes dans la paix et la sécurité
  • Mieux faire connaître l’OTAN par l’éducation et la communication

Le site Internet de l’Assemblée parlementaire de l’OTAN =>

Aquaculture – 2011 – Approche écosystémiqe de l’aquaculture – FAO ONU

Les dimensions sociales et biophysiques des écosystèmes sont inextricablement liées de telle manière qu’un changement dans une seule dimension est très susceptible de générer un changement dans une autre. Bien que le changement est une conséquence naturelle des interactions complexes, il doit être surveillé et même géré si le taux et la direction du changement risquent de compromettre la résilience du système. “Une approche écosystémique de l’aquaculture (AEA) est une stratégie pour l’intégration de l’activité dans l’écosystème élargi de telle sorte qu’elle favorise le développement durable, l’équité et la résilience de l’interconnexion des systèmes socio-écologiques.”
Etant une stratégie, l’approche écosystémique de l’aquaculture (AEA) n’est pas ce qu’on a fait, mais plutôt comment on l’a fait. La participation des parties intéressées est à la base de la stratégie. L’AEA exige un cadre politique approprié dans lequel la stratégie…