La session nationale de l’IHEDN « Enjeux et stratégies maritimes » à Toulon

Les trente auditeurs de la deuxième session nationale de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) « Enjeux et stratégies maritimes » ont séjourné à Toulon les 4 et 5 novembre 2016. Après un premier séminaire d’ouverture à Paris, il s’agissait du premier déplacement de la session pour un séminaire dans un port. Le thème portait sur la découverte des enjeux de la façade maritime Méditerranée tant du point de vue du préfet maritime de la Méditerranée que de celui du commandant de la zone maritime Méditerranée, ses deux notions étant étroitement liées dans le cadre de l’organisation française de l’action de l’Etat en mer.

Après une présentation générale du théâtre maritime méditerranéen, particulièrement complexe en raison des événements du Moyen-Orient, une première table ronde à la préfecture maritime a permis aux auditeurs de prendre conscience des enjeux pour la France en Méditerranée et des menaces et risques qui y sont observés. Cette table ronde réunissait l’officier général adjoint au préfet maritime, chargé de l’action de l’État en mer, entouré des représentants des principales administrations qui interviennent en mer, les affaires maritimes, la gendarmerie maritime et la douane.

Une visite du CROSS MED, conduite par son directeur, a complété cette perception du milieu maritime avec la surveillance de la navigation et le secours en mer.

Une seconde table ronde était consacrée à la découverte des opérations aéronavales, avec l’amiral commandant l’aviation navale (ALAVIA) et des représentants de la division « opérations » du commandant de zone maritime (CECMED) et de la Force d’action navale (FAN). Les aspects, stratégiques, diplomatiques et militaires du groupe aéronaval, c’est-à-dire le porte-avions Charles de Gaulle et son escorte internationale engagés dans les opérations contre l’État islamique en Syrie et en Irak, ont été particulièrement développés.

Cette approche militaire a été complétée le lendemain par les visites de navires de guerre, dont le BPC Mistral et le SNA Casabianca. Comme de coutume, l’après-midi du samedi était consacré aux travaux de comité qui permettent aux auditeurs de conduire une réflexion sur des sujets maritimes. Ces travaux font l’objet, en fin de session, d’une présentation officielle devant le directeur de l’IHEDN et un public de spécialistes.

img_6680

Les auditeurs de la 2ème session nationale « Enjeux et Stratégies Maritimes »

Créée en 2015, la session nationale de l’IHEDN « Enjeux et stratégies maritimes » a pour objectif de sensibiliser les cadres supérieurs et décideurs publics et privés aux enjeux de la « maritimisation », c’est-à-dire la place qu’occupe la mer à travers toutes ses activités dans la politique, la diplomatie et l’économie françaises, européennes et internationales. Dans le cadre d’un partenariat, l’Institut FMES apporte son expertise maritime à la session nationale IHEDN.