Escale à Nantes et Saint-Nazaire pour la 3e session nationale « Enjeux et stratégies maritimes »

Pour la première fois depuis sa création en 2015, la session nationale « Enjeux et stratégies maritimes » de l’IHEDN a mis le cap vers les Pays de Loire avec un programme principalement orienté sur la construction navale civile, les énergies marines renouvelables, les technologies marines innovantes et la sécurité en mer.

Les auditeurs ont été reçus à Saint-Nazaire par le directeur général de STX, Monsieur Laurent Castaing, qui leur a présenté les grands enjeux de la construction navale civile, mais aussi les autres champs d’action de STX, en particulier dans le domaine des énergies marines renouvelables (EMR). La visite du Symphony of the seas, plus grand paquebot du monde, quelques jours seulement avant la livraison à son commanditaire, restera pour les auditeurs à la fois un moment magique et la démonstration d’une performance technologique et managériale exceptionnelle pour construire un tel navire en à peine trente mois.

Les auditeurs devant le plus grand paquebot du monde

Puis ce fut la découverte de la toute récente filière des EMR où le gigantisme d’éoliennes offshores, à peine plus petites que la tour Eiffel, va permettre de produire cette électricité nouvelle a un prix compétitif. Ce fut l’occasion de retrouver deux auditeurs des sessions « Enjeux et stratégies maritimes » précédentes, acteurs majeurs de ces projets, qui participèrent aux débats animés concernant les volets politique, économique, technique et administratif de ce nouveau secteur d’activité. Ces échanges ont été complétés par l’impressionnante visite du site d’assemblage des éoliennes flottantes du groupe General Electric (GE) dirigé par Jean-Michel Obadia où les auditeurs ont pu échanger avec des ingénieurs et des techniciens particulièrement motivés par le défi technologique que représente la construction au millimètre près de rotor d’éolienne de plus de 400 tonnes, sans les palles.

Un autre moment fort de la journée fût l’accueil au pôle national de formation de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) par Didier Moreau, son directeur. En prenant place à bord des bateaux et des simulateurs du site, les auditeurs ont été plongés dans le quotidien des sauveteurs en mer, dont les interventions sauvent plus de 8000 personnes par an tant sur les plages qu’au large, portant haut la solidarité des gens de mer qui anime tous les marins.

Auditeurs en opération de sauvetage de nuit par mauvais temps (Simulateur de la SNSM )

Après un vendredi à Saint-Nazaire riche en visites, les auditeurs ont été accueilli le samedi au sein du Technocampus Océan de Nantes par Blandine Barbier, adjointe au directeur du technocampus, Arnaud Poitou, directeur de l’Ecole Centrale de Nantes et Didier Besnard, directeur du CEA Tech en régions. Cet accueil conjoint est le symbole de la coopération entre l’Etat, la Région des Pays de Loire et les entreprises en matière de développement économique. Les interventions de Serge Rimlinger, responsable des partenariats au CEA Tech, de Bertrand Alessandrini, directeur du développement et des relations industrielles à l’Ecole Centrale de Nantes, d’Erwan Jacquin, responsable de département du bureau Ver

Avec Arnaud Poitou (Centrale Nantes) et Serge Rimlinger (CEA Tech) au Technocampus Océan

itas et PDG de Nextflow software et de Julien Chiaroni, adjoint au directeur du laboratoire du CEA spécialisé dans les systèmes numériques intelligents (List), ont mis en évidence le succès de cette fertilisation croisée entre des acteurs issus de la recherche, du secteur public, des industries et du monde universitaire. Une telle synergie est un atout majeur pour les entreprises françaises qui doivent être compétitives face à la concurrence internationale.

 

Riches de ces enseignements, les auditeurs se sont ensuite plongés dans leurs travaux de comité pour mettre la dernière main à leurs rapports qui doivent être remis à la fin du mois.