Les relations entre l’Union européenne et la Turquie

Extrait

Rapport d'information de MM. Claude MALHURET, Claude HAUT et Mme Leila AÏCHI, fait au nom de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces arméesn° 736 (2015-2016) - 29 juin 2016

La Turquie traverse aujourd'hui une période critique de son histoire. Victime du terrorisme de Daesh, d'une part, et du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), d'autre part, la Turquie a également dû faire face à une violente tentative de coup d'État, le 15 juillet 2016.

Pour faire face à cette situation, les autorités turques ont restreint les libertés et décrété l'état d'urgence. Toutefois, les mesures prises apparaissent comme disproportionnées, tant pour l'Union européenne que pour l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe. L'adoption par référendum, le 16 avril 2017, d'une réforme constitutionnelle renforçant les pouvoirs du Président de la République confirme les craintes d'une dérive autoritaire du régime.

Cette évolution éloigne la Turquie des valeurs qui fondent l'Union européenne et dont le respect conditionne toute perspective d'adhésion. Toutefois, le processus d'adhésion était déjà bien ralenti avant que la situation sécuritaire ne se dégrade, le dialogue politique avec la Turquie n'ayant repris que suite à la crise des migrants.

C'est dans ce contexte que MM. Jean-Yves Leconte et André Reichardt se sont rendus en Turquie, à Ankara et à Istanbul, du 25 au 28 avril 2017. Ils présentent dans ce rapport un état des lieux de la situation en Turquie et des relations avec l'Union européenne.

Vers le site du Sénat ⇒




Type : Icon
Taille : 0.00 KB
Publié le mar 29 Août 2017


Connectez-vous pour pouvoir télécharger