Diaporama

La détérioration de la sûreté maritime autour de Bab el-Mandeb, une menace immédiate pour le Yémen par Hugues Eudeline

Hugues EUDELINE  – Ancien officier de marine, docteur en Histoire et vice-président du centre de réflexion maritime Téthys CSMA

Cliquez ici pour lire l’article dans son intégralité

La famine menace les populations du Yémen sous le double effet de la sécheresse et de la guerre ;  l’ONU estime à sept millions le nombre de personnes faisant face à un grave risque de famine.

L’exportation de ses hydrocarbures s’est progressivement tarie (elle représentait 70 % de ses ressources) du fait des attaques terroristes incessantes contre les oléoducs et gazoducs. Le pays est à présent déchiré entre quatre forces qui se combattent : un État de droit soutenu par la coalition menée par l’Arabie saoudite, une révolte chiite menée par les Houthis, le mouvement sunnite al Qaïda dans la Péninsule arabique (AQPA) dont, en 2015, une partie a fait allégeance à l’État islamique (EI). L’insécurité est généralisée.

La violence qui se développe autour du détroit de Bab el-Mandeb menace l’accès aux principaux ports du pays. Ce passage obligé et les deux espaces maritimes qu’il relie, la mer Rouge et le golfe d’Aden, constituent un maillon indispensable de la chaîne logistique qui alimente l’économie mondiale. Unique passage entre l’océan Indien et la Méditerranée, il est le théâtre de tous les trafics, en particulier celui des armes et des êtres humains…Lire la suite

Transports maritimes en Méditerranée : le GETC un outil innovant, des projets d’avenir

Dans le cadre du programme communautaire « Interreg maritime », l’Office des Transports de la Corse organisait le 10 avril dernier à Bastia un séminaire de présentation du projet de groupement européen de coopération territoriale (GETC) pour une gestion conjointe des connexions et transports pour les îles de Corse et de Sardaigne regroupant une centaine d’experts et de participants français et italiens.

L’Institut FMES était représenté par son directeur exécutif, Jean-Claude Richard, qui est intervenu sur le thème de « la méditerranée, un espace géostratégique sensible ».

Au terme de cette journée particulièrement fructueuse en contacts et en propositions novatrices le président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, a conclu en rappelant la nécessité de renforcer et d’intégrer les échanges interinsulaires aux flux principaux continentaux.

La 27ème Session Méditerranéenne des Hautes Etudes Stratégiques en voyage d’études à Athènes

Le thème d’études de cette session portant sur les phénomènes migratoires dans l’espace euro-méditerranéen, le voyage d’études annuel s’est donc déroulé du 4 au 9 avril à Athènes. Comme chacun sait la Grèce a été l’un des pays avec l’Italie qui a supporté en première ligne  le choc migratoire en 2015 et 2016. La situation s’est aujourd’hui améliorée compte tenu de l’accord avec la Turquie, mais elle reste complexe.

Ce voyage parfaitement préparé et organisé avec l’ambassade de France et, l’attaché de Défense en particulier, a permis aux auditeurs de mieux comprendre la réalité et les enjeux de cette question.

En contact direct avec les acteurs gérant ces flux migratoires jamais inégalés depuis la seconde guerre mondiale, les auditeurs ont pu avoir de nombreux échanges avec les services de l’ambassade, le Collège National de Défense, le commandement des Garde-côtes grecs, les autorités du ministère de l’immigration, et des professeurs / chercheurs experts ont apporté des éléments de réflexion importants. La réception présidée par l’ambassadeur a complété ce voyage en donnant une véritable reconnaissance à l’Institut FMES.

Il est enfin à noter que les auditeurs ont également pu apprécier les richesses culturelles de cette cité, berceau de la démocratie et de nos valeurs, dans une ambiance conviviale porteuse d’une véritable cohésion.

 

La 2ème session nationale « Enjeux et stratégies maritimes » à Brest et Lorient

Les auditeurs de la 2ème session « Enjeux et stratégies maritimes » se sont rendus à Brest et Lorient les 9 et 10 décembre. Dans le cadre d’une visite du Service hydrographique et océanographique de la Marine (SHOM), les auditeurs ont pu débattre avec des experts du SHOM et de l’IFREMER et ainsi mieux mesurer les enjeux scientifiques, environnementaux et économiques liés à la connaissance de la mer et des océans ainsi qu’aux ressources marines.

Les auditeurs ont ensuite été reçus par le vice-amiral d’escadre Emmanuel de Oliveira, préfet maritime de l’Atlantique, qui leur a exposé les grands enjeux de son théâtre d’opérations. A l’Ile Longue, ce fut le vice-amiral d’escadre Louis-Michel Guillaume qui ne leur a rien caché des grands enjeux de la dissuasion avant la  visite, toujours très impressionnante, d’un sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE).

Le lendemain, les auditeurs ont découvert les missions de la base de Lann-Bihoué présentée par son commandant, le capitaine de vaisseau Eric Janicot, et ont pu rencontrer les commandants et les équipages des flottilles de l’aéronautique navale qui leur ont présenté leurs aéronefs de patrouille et de surveillance maritime, l’Atlantique 2 et le Falcon 50.

Le séminaire s’est terminé sur le site de DCNS de Lorient où son directeur, Laurent Moser, a présenté le site et organisé la visite  de la frégate multimissions Auvergne qui sera prochainement livrée à la Marine. Les auditeurs ont également pu débattre sur les grands enjeux de la base industrielle et technologique de défense (BITD) navale lors d’une  table ronde à laquelle, outre la DGA, participaient Gwendal Rouillard, député du Morbihan et Pascal Piriou, PDG du chantier naval éponyme. Enfin, ils ont consacré l’après-midi du samedi à leurs travaux de comités.

Les auditeurs de la 2ème session nationale devant la FREMM Auvergne chez DCNS

 

Conférences de l’Institut FMES 2016/2017

Ci-après, les conférences organisées par l’Institut FMES pour l’année 2016-2017, sous réserve de modification:

  • Samedi 15 octobre 2016 : Pierre Vermeren – L’Union européene face aux chocs migratoires
  • jeudi 17 novembre 2016 : Contre-amiral Gilles Humeau – La lutte contre les trafics des migrants en Méditerranée : réponse européenne Opération Sophia
  • Vendredi 16 décembre 2016 : Pierre Verluise – L’Union européenne peut-elle devenir une grande puissance ?
  • Jeudi 19 janvier 2017 : Ana Pouvreau – Les relations russo-turques
  • Jeudi 9 février 2017 : Alain Antil – La présence chinoise en Afrique
  • Vendredi 17 mars 2017 : Martin Motte – Les stratégies maritimes des grandes puissances au XXIème siècle
  • Jeudi 6 ou 27 avril  2017 : Jean-Charles Jauffret – Menaces et reculs de Daech
  • Jeudi 11 mai 2017 : Patrice Gourdin – Le Sahel, un enjeu international
  • Samedi 17  juin 2017 : Mustapha Benchenane – Incertitudes stratégiques en Méditerranée

La session nationale de l’IHEDN « Enjeux et stratégies maritimes » à Toulon

Les trente auditeurs de la deuxième session nationale de l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale (IHEDN) « Enjeux et stratégies maritimes » ont séjourné à Toulon les 4 et 5 novembre 2016. Après un premier séminaire d’ouverture à Paris, il s’agissait du premier déplacement de la session pour un séminaire dans un port. Le thème portait sur la découverte des enjeux de la façade maritime Méditerranée tant du point de vue du préfet maritime de la Méditerranée que de celui du commandant de la zone maritime Méditerranée, ses deux notions étant étroitement liées dans le cadre de l’organisation française de l’action de l’Etat en mer.

Après une présentation générale du théâtre maritime méditerranéen, particulièrement complexe en raison des événements du Moyen-Orient, une première table ronde à la préfecture maritime a permis aux auditeurs de prendre conscience des enjeux pour la France en Méditerranée et des menaces et risques qui y sont observés. Cette table ronde réunissait l’officier général adjoint au préfet maritime, chargé de l’action de l’État en mer, entouré des représentants des principales administrations qui interviennent en mer, les affaires maritimes, la gendarmerie maritime et la douane.

Une visite du CROSS MED, conduite par son directeur, a complété cette perception du milieu maritime avec la surveillance de la navigation et le secours en mer.

Une seconde table ronde était consacrée à la découverte des opérations aéronavales, avec l’amiral commandant l’aviation navale (ALAVIA) et des représentants de la division « opérations » du commandant de zone maritime (CECMED) et de la Force d’action navale (FAN). Les aspects, stratégiques, diplomatiques et militaires du groupe aéronaval, c’est-à-dire le porte-avions Charles de Gaulle et son escorte internationale engagés dans les opérations contre l’État islamique en Syrie et en Irak, ont été particulièrement développés.

Cette approche militaire a été complétée le lendemain par les visites de navires de guerre, dont le BPC Mistral et le SNA Casabianca. Comme de coutume, l’après-midi du samedi était consacré aux travaux de comité qui permettent aux auditeurs de conduire une réflexion sur des sujets maritimes. Ces travaux font l’objet, en fin de session, d’une présentation officielle devant le directeur de l’IHEDN et un public de spécialistes.

img_6680

Les auditeurs de la 2ème session nationale « Enjeux et Stratégies Maritimes »

Créée en 2015, la session nationale de l’IHEDN « Enjeux et stratégies maritimes » a pour objectif de sensibiliser les cadres supérieurs et décideurs publics et privés aux enjeux de la « maritimisation », c’est-à-dire la place qu’occupe la mer à travers toutes ses activités dans la politique, la diplomatie et l’économie françaises, européennes et internationales. Dans le cadre d’un partenariat, l’Institut FMES apporte son expertise maritime à la session nationale IHEDN.