Mobilités

Mobilité et technologies duales

Au cours de l’année 2019, l’institut FMES a mené une étude sur l’intérêt de la défense dont les emprises sont nombreuses en Région sur le développement d’une filière sur les véhicules terrestres du futur.

Plutôt connue pour ses filières navale et aéronautique, la région Sud dispose aussi de la capacité industrielle à développer des solutions innovantes pour l’automobile. Les constructeurs ont par ailleurs accès à des centres d’essai particulièrement adaptés. Les capacités technologiques dans les domaines de l’énergie ou du numérique développées en Région sont des atouts permettant d’influer sur l’empreinte environnementale et l’autonomie des véhicules du futur. Si des leaders industriels existent pour les filières navale et aéronautique tels que Naval Group ou Airbus Helicopter, ils font cependant défaut pour celle liée à la mobilité terrestre.

Pour autant, le caractère dual des technologies développées autorise à démultiplier l’emploi d’une brique technologique indépendamment de la filière. Ainsi de nombreux domaines technologiques comme la robotique ou l’intelligence artificielle, pour lesquels la région Sud est en pointe, peuvent autant intéresser l’industrie automobile du futur et les services qui lui seront associés que les forces armées.

Cette dualité intéresse d’autant plus le ministère des Armées qu’il fait appel lui aussi à des technologies d’application civile. En conséquence, l’innovation centrée sur les nouvelles technologies est bénéfique au développement durable d’une part et s’inscrit en cohérence avec les politiques locales de mobilité d’autre part.