Appui à l’économie de défense

L’institut FMES, centre ressources au profit de la région Sud-Provence-Alpes Côte d’Azur depuis 2017 dispose de compétences spécifiques en appui des actions régionales et notamment sur l’ensemble des questions de défense et de sécurité. Deuxième région de France en termes d’économie de défense avec un chiffre d’affaires à hauteur de 6 milliards d’euros, la région Sud dispose d’un outil adapté pour promouvoir un large éventail d’actions régionales.

Ce soutien à l’économie de défense en région Sud prend plusieurs formes.

 

APPUI À L’ÉCONOMIE DE DÉFENSE EN RÉGION SUD-PROVENCE-ALPES CÔTE D’AZUR

Afin d’accroître la performance des PME en région, l’institut FMES entend :

  • Structurer une offre de services. Il s’agit d’identifier les prestations proposées par les acteurs socio-économiques régionaux (pôles de compétitivité, clusters, CCI …) et les prestations à développer pour constituer un bouquet de services au profit des PME de la base industrielle et technologique de défense (BITD). Ces services viseront à favoriser le développement d’entreprises sélectionnées en leur donnant les moyens de se confronter aux grands groupes industriels, d’accéder à des marchés export et de bénéficier de fonds européens.
  • Soutenir l’activité à l’export des PME de la BITD par le biais de séminaires d’information ou de rencontres entre les organismes de soutien à l’export et les entreprises et, à la demande, en réalisant des études d’opportunité.
  • Développer un outil cartographique et le mettre à la disposition de la Région, de la direction générale pour l’armement et des acteurs concernés. Cet outil numérique, créé à partir de la base de données et de la cartographie de la BITD et de l’économie duale réalisée en 2019 est mis à jour et élargi géographiquement deux fois par an pour inclure désormais une cartographie sud-européenne. Son utilisation se fait en liaison avec le domaine « reconversion ». Cette cartographie comportera des informations sur les compétences futures que les entreprises envisagent de recruter dans les années à venir, de manière à aider à l’adaptation de la formation professionnelle en Région.
  • Former une ressource adaptée au tissu industriel.Afin de conforter la synergie entre les acteurs RH civils et des formations militaires en Région, il sera réalisé une étude d’opportunité sur le rapprochement des organismes de formation civils et militaires, dans une logique de complémentarité, de partage des ressources et des expériences (dont le réseau de formateurs), d’économie des moyens, de réactivité pour s’adapter à la demande. Cette étude pourra couvrir, pour la formation initiale, les questions d’attractivité et de recrutement dans certaines filières (naval et nautisme, aéronautique, cyber…). Elle sera conduite en liaison avec les CMQ régionaux et ciblera prioritairement les secteurs économiques des opérations d’intérêt régional (OIR).

 

CRÉATION D’UN PÔLE « SÉCURITÉ ÉCONOMIQUE » POUR LES ENTREPRISES SENSIBLES

L’institut FMES œuvre à l’amélioration de la performance des PME/TPE régionales en termes de gestion des données.

A cette fin, l’Institut se propose de soutenir les entreprises de défense et liées à l’innovation de la Région selon trois axes :

Un label d’intelligence économique – sécurité économique

En 2019, les formations associées au label ont été définies et formalisées selon trois niveaux distincts relatifs à la technicité et au niveau du personnel cible concerné (de l’agent au cadre dirigeant).

L’objectif est d’élargir ce label à la sécurité économique en approfondissant notamment le volet cyber, de débuter l’identification des entreprises, les formations et les labellisations.

Un centre de ressources régional cyber (C2RC)

L’institut FMES ouvrira en septembre 2020 un centre ressources régional cyber (C2RC) dont la vocation est d’être le point de contact privilégié de l’ensemble des acteurs économiques ne disposant pas de structure ad hoc en matière de cyber sécurité. Ce centre agira donc en relai de l’agence nationale de sécurité de systèmes d’information (ANSSI) et s’inscrira dans le réseau de confiance des organismes publics ou privés agissant dans le champ de la cyber sécurité.

L’Institut adossera à ce C2RC un centre de formation régional cyber (CFRC) permettant de dispenser des formations de sensibilisation et de perfectionnement dès la rentrée académique 2020 selon des modalités précisées ultérieurement. La cyber sécurité impose une formation de sensibilisation pour l’ensemble du personnel d’une part et une formation plus spécialisée pour les référents des entreprises d’autre part. Si elles concernent l’ensemble des acteurs économiques régionaux, elles sont tout d’abord prioritaires pour les acteurs de la BITD.

Ce centre de formation réalisé en partenariat avec l’école d’ingénieurs ISEN permettra de couvrir un large spectre de formations allant de la formation continue à la formation spécialisée.

La data intelligence

L’institut FMES propose son appui pour créer une formation dans ce domaine, par la mise en place d’un laboratoire répondant à ce nouveau besoin, en liaison avec l’école d’ingénieurs SEATECH et des partenaires industriels. S’agissant des partenaires industriels, leur rôle se concentrera sur l’élaboration de plateaux techniques pour le laboratoire. Ce parcours qualifiant, dans le domaine des données, constituera une véritable avancée au profit de la transition numérique et sera directement lié au mécanisme de la cyber sécurité.

 

RECONVERSION DES ANCIENS MILITAIRES DEMANDEURS D’EMPLOI DE LA REGION

Dans le champ de la reconversion, s’appuyant sur l’expérimentation menée dans la région de Draguignan, les efforts de l’Institut dans ce domaine visent à poursuivre la détection et la mobilisation des anciens militaires demandeurs d’emploi en ciblant les primo-accédants, à développer une offre de formation personnalisée et à accroître les relations avec les entreprises marquées « défense ». La Région abrite en son sein plus de 2000 demandeurs d’emploi hors circuit de reconversion et une centaine de nouveaux chômeurs anciens militaires chaque mois. Cette population spécifique est souvent en dehors du scope des organismes traditionnels et l’expérimentation a montré son utilité.

INNOVATION DUALE POUR L’ENVIRONNEMENT

Etude bases de défense vertes

En 2020, l’institut FMES propose d’initier en région Sud, une démarche en faveur des « bases de défense vertes dans des territoires régionaux verts ».

Confirmé par l’accueil très favorable des autorités militaires locales, l’institut FMES souhaite appliquer ses premières réflexions sur la base  de défense de Toulon, insérée dans la métropole Toulon Provence Méditerranée.