Appareillage de la 3ème session nationale « Enjeux et stratégies maritimes » de l’IHEDN

Les 29 et 30 septembre 2017 ont été des journées très denses pour les 29 auditeurs de la 3ème session nationale « Enjeux et stratégies maritimes » qui, à l’École militaire, commençaient leur formation. Dès le vendredi matin, ils ont participé à l’ouverture commune des sessions nationales de l’IHEDN et de l’INHESJ par Monsieur Louis Gautier, secrétaire général de la défense et de la sécurité nationale, puis dans l’après-midi, leur séminaire d’ouverture était introduit par Monsieur Vincent Bouvier, secrétaire général de la Mer.

Ouverture de la 3e session nationale « Enjeux et stratégies maritimes »par Vincent Bouvier, secrétaire général de la Mer

À la suite de quoi, les auditeurs bénéficièrent d’une rétrospective historique de la puissance maritime, proposée par Monsieur Martin Motte, directeur d’études à l’École pratique des hautes études. Tandis qu’ils allaient, ensuite, débattre des enjeux de défense, de sécurité et d’économie liés au monde maritime avec l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine et Monsieur Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster maritime français.

L’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine

 


Frédéric Moncany de Saint-Aignan, président du Cluster maritime français et le VAE (2S) Gérard Valin, responsable de la session, pendant le débat avec les auditeurs

Ce séminaire fut aussi pour eux l’occasion de faire connaissance et de mesurer la diversité de leurs origines, aussi bien géographiques que professionnelles. Une richesse source de « fertilisation croisée » et facteur déterminant du recrutement. L’ensemble des auditeurs a cependant un point commun essentiel : la mer !

C’est donc sans surprise qu’une parfaite cohésion s’est installée immédiatement, suscitant des débats animés par comités, sur les trois thèmes qui leur ont été confiés : « L’implication croissante des acteurs privés dans les problématiques de défense et de sécurité », « L’État face à ses responsabilités en matière de développement durable » et « Les enjeux de la numérisation ».

La 3ème session maritime a donc largué les amarres… et des escales passionnantes, dans de grands ports français, l’attendent (Boulogne-sur-Mer, Brest, Calais, Dunkerque, Lorient, Marseille, Nantes, Saint-Nazaire, Toulon), mais aussi Bruxelles et des ports internationaux majeurs lors de leurs missions « Europe » et « Monde ».