Présentation

1 – Un peu d’histoire

La Fondation méditerranéenne des hautes études stratégiques (FMES) est née à Toulon en 1989 d’une prise de conscience de son fondateur, François Charollais, de la nécessité de faire mieux connaître les enjeux stratégiques et politiques, économiques et sociaux de la zone euro-méditerranéenne aux cadres des institutions publiques et des entreprises qui s’y intéressent.

Très rapidement, le Secrétariat général pour la défense nationale (SGDN), ancienne appellation du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale, l’Institut des hautes études de défense nationale (IHEDN), le Centre des hautes études de l’armement (CHEAr), la région Provence Alpes-Côte d’Azur et le département du Var furent sollicités pour participer à la création de la FMES. L’ambassadeur de France Francis Gutmann accepta d’en assurer la présidence. Des réseaux avec des institutions de réflexion stratégique algériens, marocains et tunisiens furent rapidement mis en place.

cropped-Logo_FMES_noir-541x5411.jpg

Parallèlement, la FMES, avec le concours du CHEAr, mit sur pied, dès sa création, la première session méditerranéenne des hautes études de l’armement. Outre la connaissance de l’espace méditerranéen dans ses multiples dimensions, ce type de formation permettait à ses auditeurs de mieux se connaître et d’apprendre à travailler ensemble.

Étendant cette ambition à la Méditerranée occidentale, la FMES créa, avec le concours de l’Union européenne, l’association « Stratégie Développement Méditerranée » (Strademed) dont l’objectif était de donner cette capacité à travailler ensemble aux cadres du nord et du sud de la Méditerranée. Des sessions eurent lieu à Milan, Madrid et Alger.

Au cours des années qui suivirent sa création, des colloques et des études sur des sujets de géopolitique de l’espace euro-méditerranéen contribuèrent à la reconnaissance progressive au plan académique de la FMES.

En juin 2000, l’Amiral Jacques Lanxade, ancien chef d’état-major des armées et ancien ambassadeur de France en Tunisie, succéda à l’ambassadeur Francis Gutmann.

La FMES concentra alors son action sur les sessions devenues depuis Sessions méditerranéennes des hautes études stratégiques. Celles-ci continuèrent à accueillir, chaque année, une trentaine d’auditeurs tandis que les sessions « Strademed » étaient suspendues.

La FMES poursuivit également son effort de réalisation de dossiers d’études attribués sur appels d’offres principalement de la Délégation des affaires stratégiques du ministère de la Défense et continua à organiser des séminaires et des colloques sur des thèmes d’intérêts nationaux et internationaux.  Par ailleurs, elle maintint son effort d’information en direction de ses adhérents avec l’organisation de conférences portant sur des thèmes de géopolitique et de géostratégie méditerranéenne.

A partir de 2010, une inflexion fut donnée aux travaux de la FMES. Il apparaissait de plus en plus évident que les enjeux de sécurité et de défense devenaient pour la France et les pays de l’Union européenne de la plus haute importance avec une situation géopolitique de plus en plus chaotique au Moyen-Orient. Aussi, la FMES décida-t-elle de déplacer le centre de gravité de sa réflexion de la Méditerranée occidentale vers la Méditerranée orientale et le Moyen-Orient ainsi que vers les théâtres d’opérations du Sahel où la France était engagée.

La FMES prit alors une double réorientation, l’une en se focalisant sur les questions de sécurité et de défense, l’autre en élargissant le cadre de sa réflexion en direction des zones  périphériques à la Méditerranée y compris des espaces maritimes dont les enjeux sont considérables et impactants du fait de la maritimisation croissante de l’économie mondiale.

En 2016, la Fondation méditerranéenne d’études stratégiques a changé d’appellation. Le titre d’Institut FMES a été retenu.

logo FMES Basic -2

L’Institut FMES est un organisme de formation, de conseil et d’études. En partenariat avec l’Institut des Hautes Études de Défense nationale (IHEDN), il a pour objectif de mieux faire connaître les défis stratégiques, politiques, économiques, sociaux et culturels que posent à la France et l’Europe les pays du Moyen-Orient, du pourtour de la Méditerranée et de l’Afrique musulmane. Il a également pour objectif de mieux faire connaître l’ensemble des défis stratégiques, économiques, techniques, juridiques et environnementaux relatifs à la maritimisation du monde.

2 – Nos activités

L’institut FMES propose des formations, organise et participe à des événements,  réalise des travaux d’études prospectives, édite et diffuse des publications.

Les formations

En partenariat avec l’IHEDN, l’institut FMES anime deux cycles de formation :

visite cadarache- session 26ème

Session méditerranéenne des hautes études stratégiques  – visite du site de Cadarache

Les événements

L’institut FMES présente chaque année un programme de conférences publiques qui permet à ses adhérents de mieux comprendre l’actualité géopolitique de la Méditerranée, du Moyen-Orient et de l’Afrique ainsi que d’approfondir les grandes questions qui agitent ces espaces.

Avec ses colloques et séminaires, l’institut FMES participe à l’information des élus, des responsables de la Nation ainsi que des chefs d’entreprise.  L’institut leur fournit ainsi les éléments d’analyse globale dont ils peuvent avoir besoin pour mieux apprécier un contexte, une situation ou une action.

Exemples :

  • la mer de Chine méridionale : les ferments d’une crise majeure, Palais du Luxembourg 2015,
  • les enjeux sécuritaires en Méditerranée, Rabat 2015, coorganisé avec l’Institut royal des études stratégiques (IRES),
  • le dialogue 5+5 : levier au service d’une reconfiguration des relations euro-méditerranéennes, Villa Méditerranée, Marseille 2014,
  • la lutte contre l’insécurité maritime dans le golfe de Guinée, Assemblée nationale 2014.
  • les enjeux stratégiques de l’espace maritime, le cas des gisements de gaz et de pétrole en Méditerranée, Palais du Luxembourg 2013.

L’institut FMES prend également part à de nombreuses manifestations nationales et internationales participant ainsi aux débats et réflexions sur l’environnement géopolitique, stratégique et maritime de la Méditerranée, du Moyen-Orient et de l’Afrique.

Séminaire au Palais du Luxembourg

Séminaire au Palais du Luxembourg

Les travaux et publications

L’institut FMES réalise des études prospectives destinées à éclairer, proposer et faciliter les choix des décideurs principalement sur des questions sécuritaires. Elle répond à des appels d’offres ou lance, de sa propre initiative, des études avec le soutien de partenaires.

Exemples :

  • étude de l’impact des conflits au Moyen-Orient sur la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (avec l’appui du Conseil régional PACA),
  • coopération de sécurité des pays riverains du golfe de Guinée (étude réalisée pour la Direction générale des relations internationales et de la stratégie – ministère de la Défense).

L’institut FMES édite et diffuse :

  • les actes des colloques et séminaires qu’elle organise,
  • les travaux des auditeurs des sessions méditerranéennes des Hautes études stratégiques,
  • des articles d’opinion écrits pour l’institut, par ses membres et ses partenaires,
  • trois revues d’information : la revue d’information stratégique et maritime, la revue méditerranéenne d’information stratégique, Défense info..
Séminaire conjoint IRES-FMES

Séminaire conjoint Institut royal des études stratégiques (IRES) – l’institut FMES